Damien Alary

La disparition d’un « combattant »

1 commentaire

Avec stupeur et tristesse, j’ai appris hier matin le décès de Christian Bourquin, emporté à 59 ans par un cancer. En ce moment douloureux, je veux d’abord témoigner à sa compagne, ses deux enfants et ses proches ma plus grande affection et mes sincères condoléances.

Je salue ici un vrai combattant :

Combattant politique infatigable, il a accompli différents mandats avec un sens de l’intérêt public chevillé au corps, nous nous sommes rencontrés dans l’équipe de G.Frêche en 2004 et depuis nos rapports étaient empreints de loyauté et de respect.

Combattant discret et tenace contre sa maladie depuis 3 ans, il continuait à travailler sans relâche et sans se plaindre pour le Languedoc Roussillon, qu’il a défendu jusqu’à son dernier souffle.

Je veux retenir une dernière image de lui, au Cirque de Navacelles, en juillet 2013, il y a un an, nous inaugurions ensemble le magnifique Belvédère de Blandas, tout un symbole de l’attachement qu’il avait pour sa Région.

Publicités

Une réflexion sur “La disparition d’un « combattant »

  1. Cher Damien avec l’équipe des conseillers régionaux performants du Gard il faut que tu deviennes le nouveau président de la région Amicalement V bazile

    Envoyé de mon iPhone

    >

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s